« Continuer shopping    Vers paiement »

Fêtez toutes les femmes hautes en couleurs avec nous !

DES FEMMES CRÉATIVES

Rencontrez certaines de nos plus grandes sources d’inspiration.
Gudrun et d’autres femmes créatives du monde entier parlent de leurs modèles féminins et de l’importance de la Journée des Femmes.

Stina Wollter, Reetta Ristimäki, Karoliina Kantelinen
Minna Kivelä, Anny Duperey, Yvadney Davis, Sarah Moss & Alyson Walsh
#powerwomen 

 

Gudrun Sjödén

gudrun-sjoden.jpg

CHEZ GUDRUN, LES FEMMES SONT À L’HONNEUR TOUTE L'ANNÉE

La Journée Internationale des Femmes a connu une longue histoire mouvementée : née aux États-Unis et en Allemagne au début du siècle dernier, elle a été institutionnalisée par les communistes soviétiques à la Révolution russe, puis adoptée par les libéraux, avant d’être globalement acceptée. Le 8 mars est l’occasion de rendre hommage aux femmes du monde entier.

 

Gudrun, pourquoi la Journée des Femmes est-elle nécessaire ?

Il s’agit de reconnaître et de revendiquer les opportunités et les droits des femmes du monde entier. Pour notre entreprise, cette journée a toujours été importante. Nos clientes se sentent concernées et se préoccupent de ses implications. Cette journée reste essentielle, même si les choses ont beaucoup évolué depuis la génération de nos mères, dans les années 1920-1930.

 

Le mouvement des femmes est plutôt issu de la mouvance de gauche, mais ta mère a eu un parcours différent ?

Oui, on peut dire qu’elle était plutôt une féministe de droite. C’était une paysanne, mes parents étaient à leur compte. Nous étions six enfants et mes parents devaient s’occuper de la ferme, alors on ne peut pas parler d’une montée aux barricades.

Maman a par exemple été influencée par les femmes du groupe de Fogelstad, qui dispensaient des cours de citoyenneté dans les années 20. Le groupe se composait notamment d’Elin Wägner et des parlementaires du parti libéral, Kerstin Hesselgren et Elisabet Tamm. Des femmes plus connues, comme Moa Martinson et Siri Derkert, ont également fait partie de ce mouvement.

 

De quelle manière ta mère t’a-t-elle influencée ?

À la fois directement et indirectement. Comme tous les parents. Elle voulait que nous recevions l’instruction dont elle n’avait pas pu bénéficier.

 

L’égalité était-elle de mise entre tes parents ?

Sur de nombreux plans, oui, mais l’époque était différente. Les traditions et les habitudes agricoles étaient solidement ancrées, ma mère s’occupait donc de la maison et mon père des aspects pratiques de l’exploitation.

 

Quels autres exemples féminins t’ont accompagnée durant ta jeunesse ?

Du côté maternel, nous avions entendu parler d’une parente finnoise qui s’occupait seule de sa ferme. Ma tante était directrice d’un établissement scolaire à Stockholm, ce qui était assez inhabituel pour l’époque. Une autre parente travaillait comme infirmière en Finlande durant la seconde guerre mondiale. Un épisode vraiment éprouvant. Dans la famille, il y avait beaucoup de femmes fortes et actives. Du côté de mes deux parents.

 

Tu es toi-même une professionnelle de tempérament, entourée de femmes agissantes et créatives. Quelles ont été tes premières sources d’inspiration artistique ?

Les traditions textiles et artisanales rassemblent de nombreuses femmes entreprenantes et talentueuses. Pour ma part, j’ai beaucoup appris de Lena Larsson, Eva Martin et d’autres éminents professeurs à l'École Konstfack. Historiquement, l'artisanat textile et artistique a été porté par des femmes magnifiquement talentueuses, comme l’artiste textile Märta Måås-Fjetterström de Båstad ou Estrid Ericson, qui a fondé l’entreprise Svenskt Tenn.

Pour ce qui est de l’expression créative, il ne faut pas oublier que les vêtements, la mode et le style ont joué un rôle important dans les premiers mouvement féministes, en popularisant notamment les robes droites, les tailles descendues et les cheveux courts.

 

Dirigeante énergique et entrepreneuse à succès. Malgré tout, y a-t-il quand même des situations où il est plus facile d’être un homme ?

Oui, je pense. Dans les relations avec les banques, par exemple, il vaut souvent mieux être un homme vêtu d’un costume et d’une cravate rayée. Même si ça ne vaut peut-être plus trop pour moi aujourd’hui. Mais quand on est une jeune débutante...

 

Revenons à la nécessité de cette Journée des Femmes. Il y a eu beaucoup d’évolutions positives en cent ans, mais l’histoire récente montre qu’on ne peut rien tenir pour acquis.

Non, le travail en faveur de la démocratie, de la justice et de l’égalité entre les sexes est un combat qu’il faut continuer à mener. Pour ce qui est des femmes, je trouve qu’Angela Merkel et Michelle Obama sont des exemples à suivre – ce sont des femmes fortes qui se distinguent par leur personnalité et leurs convictions. Voilà de quoi nous avons besoin aujourd’hui.

 

Dans ton entreprise, la majorité du personnel est féminin, est-ce que Gudrun Sjödén n’emploie que des femmes ?

Non, pas uniquement. Mais je trouve qu’en règle générale, les femmes sont plus efficaces que les hommes. Par exemple, lors des conseils d’administration essentiellement masculins, il y a souvent des discussions sans fin. Mais malgré tout, le mélange a aussi du bon.
 

Pour Gudrun et ses collaborateurs, la Journée Internationale des Femmes ne se limite pas au 8 mars. C’est l’affaire de toute l’année.


- John bark

 

Anny Duperey

Anny_Duperey.jpg

Âge :  69 ans
Profession : Actrice et écrivaine 

 

Pourquoi la Journée Internationale des Femmes est-elle importante pour toi ?

La Journée Internationale des Femmes est très importante. Les droits des femmes sont perpétuellement remis en cause et subissent l'influence grandissante des extrémismes religieux et de l’instabilité politique. Il reste beaucoup de choses à faire ! Je suis vraiment triste de voir que ce jour n'est pas observé dans les pays où les femmes n’ont aucun droit.

 

Qu’est-ce qu’une femme haute en couleurs selon toi ?

Une femme haute en couleur est une fière optimiste qui lutte contre l’uniformité. La couleur que je déteste le plus en ce moment est très tendance : le brun taupe. C’est une couleur qui manque de courage, qui n’ose pas être vraiment grise, ni beige, ni brune ! 

 

Dans quelle mesure penses-tu pouvoir être un exemple pour les autres  femmes ?

C’est ma capacité à me relever et à revenir qui fait de moi un ”exemple”. Enfant, j’ai vécu une véritable tragédie. Alors que j’avais à peine neuf ans, j’ai découvert mes deux parents morts. J’ai écrit un livre sur le sujet, ”Le voile noir”, qui est maintenant utilisé comme manuel de lecture dans les écoles. Au cours des 25 dernières années, j’ai joué dans une série populaire à la télévision française qui s’appelait ”Une Famille Formidable”, et mon personnage est une femme très positive. Et je continue à jouer au théâtre... Dans l’ensemble, j’essaye de donner le bon exemple.

 

Quels sont tes modèles féminins ?

L’une des femmes que j’admire le plus au monde est Simone Weil : peut-on trouver un meilleur exemple de force, de courage et de sagesse ? 

 

Donne-nous trois mots/expressions que tu as envie de partager avec les autres  femmes à travers le monde :

J’aime beaucoup cette citation d’un philosophe indien : ”Tout ce qui n'est pas donné est perdu.”

 

Stina Wollter

Stina_Wollter.jpg

Âge : 52
Profession : Artiste et animatrice radio
Site internet : www.stinawollter.se
Instagram : @stinawollter

 

Pourquoi la Journée Internationale des Femmes est-elle importante pour toi ?

Elle est importante car elle me rappelle à quel point je souhaiterais qu’elle  ne soit pas importante.

 

Qu’est-ce qu’une femme haute en couleurs selon toi ?

Une femme qui est en mouvement et qui vit éveillée, sans que ses "couleurs", son tempérament, ne portent ombrage  aux autres.

 

Dans quelle mesure penses-tu pouvoir être un exemple pour les autres  femmes ?

En existant sans réduire, simplifier ou déformer ce que je suis  ni ce que sont les autres.

 

Quels sont tes modèles féminins ?

Toutes celles qui continuent à lutter et à expliquer des évidences, encore et encore,  alors qu’elles devraient avoir dit "non, ça suffit maintenant - j’abandonne" depuis  longtemps.

 

Donne-nous trois mots/expressions que tu as envie de partager avec les autres  femmes à travers le monde :

Tu ne DOIS pas.

 

Yvadney Davis

Yvadney_Davis.jpg

Âge : 35
Profession : Styliste de mode pour enfants et fondatrice du blog ”Mums That Slay”
Site internet : www.Yvadney.com / www.MumsThatSlay.com
Instagram : @Yvadney

 

Pourquoi la Journée Internationale des Femmes est-elle importante pour toi ? 

En tant que fille et mère d’une fille, je suis convaincue qu’il est nécessaire de célébrer, d’embrasser et de défendre mon statut de femme. Je suis également consciente du privilège d’être une femme en Grande-Bretagne plutôt que dans d’autres pays, et j’aime le sentiment de communauté et l’attention qui accompagnent cette journée.

 

Quelle est ta définition d’une femme haute en couleurs ? 

C’est une femme qui fait plus que s’habiller avec les couleurs de l’arc-en-ciel. Une femme haute en couleurs surprend par sa joie de vivre et sa personnalité unique, et elle ne se préoccupe pas de ce que les autres pensent d’elle.

 

Dans quelle mesure penses-tu pouvoir être un exemple pour les autres  femmes ?

J’espère qu’avec mon blog ”Mums That Slay”, je donne de la force à d’autres femmes afin qu’elles aient davantage confiance en elles, quels que soient leur silhouette, leur âge ou leur situation familiale, et qu’elles comprennent que leur identité personnelle ne s’arrête pas avec la maternité. Au contraire, ce n’est que le début. 

 

Quels sont tes modèles féminins ? 

Ma maman, Maya Angelou et Michelle Obama.

 

Donne-nous trois mots/expressions que tu as envie de partager avec les autres  femmes à travers le monde :

Rêve en grand, ris souvent et aime-toi toi-même. 

 

Alyson Walsh

Alyson_Walsh.jpg

Âge : 53
Profession : journaliste de mode freelance et écrivaine
Site internet : thatsnotmyage.com
Instagram : @thatsnotmyage



Pourquoi la Journée Internationale des Femmes est-elle importante pour toi ?

Parce que les femmes sont importantes. Nous représentons plus de la moitié de la population mondiale. Nous occupons des postes importants dans le domaine des affaires, de la technique, de la politique, des connaissances et de l’industrie, et nous méritons l’égalité.  Et, compte tenu du climat politique actuel, nous avons besoin de davantage de femmes remarquables au niveau mondial.

 

Quelle est ta définition d’une femme haute en couleurs ?

C’est quelqu’un qui s’intéresse et s’engage dans des domaines variés, tels que la culture, l’art et la mode – une personne pleine de vie.
 

Dans quelle mesure penses-tu pouvoir être un exemple pour les autres  femmes ?

Mon blog, ”That’s Not My Age”, compte des followers fidèles – des femmes élégantes du monde entier qui me disent que mon blog leur donne de la force et les encourage. Je crois vraiment qu’il n’est pas nécessaire d’être jeune pour avoir du style et qu’aucune femme n’est invisible. Et ce message, associé à mes conseils d’experte et à mes connaissances des coulisses de la mode, a rendu ”That’s Not My Age” très populaire. J’ai de la chance d’avoir autant de fidèles abonnées et je leur serai éternellement reconnaissante car, sans elles, mon livre ”Style Forever” n’existerait pas. Je viens juste de terminer l’écriture de mon deuxième ouvrage qui sortira en novembre.

 

Quels sont tes modèles féminins ?

J’ai de nombreux modèles et, comme j’aime le changement, il y a toujours de nouveaux noms qui s’ajoutent sur ma liste ! Michelle Obama, qui parle si bien des problèmes qui touchent les jeunes femmes et qui a lancé des projets comme ”Reach Higher” et ”Let Girls Learn” – et qui, nous l’espérons toutes, sera candidate à la présidentielle de 2020. Kim Gehrig pour This Girl Can. Mes acteurs préférés sont tous des femmes : Julianne Moore, Kristin Scott Thomas, Tilda Swinton et Annette Bening. Et j’aime beaucoup les auteures comme Gloria Steinem, Elizabeth Strout, Chimamanda Ngozi Adichie et Patti Smith. Je suis JK Rowling sur Twitter car elle est brillante et drôle, et ne regarde pas en arrière.

 

Donne-nous trois mots/expressions que tu as envie de partager avec les autres  femmes à travers le monde :

Sois toujours toi-même.

 

Reetta Ristimäki

Reetta_Ristimaki.jpg

Âge : 52
Profession : Chanteuse d’opéra - actrice
Site internet : www.gretaproductions.fi

 

Pourquoi la Journée Internationale des Femmes est-elle importante pour toi ?

L’égalité entre les sexes et la situation des femmes dans le monde ne se sont pas améliorées. Les derniers signes sont plutôt inquiétants : dans beaucoup de pays, la situation des femmes s’est dégradée par rapport à ce qu'elle était auparavant.

 

Qu’est-ce qu’une femme haute en couleurs selon toi ?

Pour moi, une femme haute en couleurs est quelqu’un qui a une attitude courageuse sur le plan visuel (vestimentaire par exemple), ses convictions et son style sont visibles et se communiquent.

 

Dans quelle mesure penses-tu pouvoir être un exemple pour les autres  femmes ?

J’espère être un exemple car j’ai toujours été courageuse et j’ai toujours agi comme je l’entendais. Même si mon chemin sur la route de l’art a été difficile, j’ai dû davantage mobiliser ma créativité et mes forces que mes collègues qui avaient choisi une voie plus sécurisante.

 

Quels sont tes modèles féminins ?

Ma mère, si courageuse et énergique, qui a toujours lutté contre les injustices. Ma grand-mère paternelle, artistique et travailleuse, ainsi que ma professeur de chant, la chanteuse d’opéra Ritva Auvinen, si modeste et pleine d’énergie.

 

Donne-nous trois mots/expressions que tu as envie de partager avec les autres  femmes à travers le monde :

Courage - tu peux !

 

Karoliina Kantelinen

Karoliina_Kantelinen.jpg

Âge : 41 ans
Profession : Chanteuse professionnelle et ethno-musicologue 
Site internet :  www.karoliinakantelinen.fi

 

Pourquoi la Journée Internationale des Femmes est-elle importante pour toi ?

Il s’agit d’une journée où, d’une seule voix, les femmes peuvent affirmer que nous SOMMES nombreuses. Nous sommes à la fois fortes et sympathiques. Les femmes ont droit à l’instruction, à un avenir et doivent pouvoir décider de leur vie. Nous devons pouvoir être heureuses telles que nous sommes.

 

Quelle est ta définition d’une femme haute en couleurs ?

Une femme haute en couleurs peut utiliser tout le spectre de son savoir-faire. Elle est à la fois juste et empathique, et cherche toujours à agir au mieux pour tous. Face aux difficultés de la vie, une femme haute en couleurs fait appel à sa créativité.

 

Dans quelle mesure penses-tu pouvoir être un exemple pour les autres  femmes ?

Je peux diffuser de la joie et d’autres émotions à travers ma musique. Et je sais que la musique aide les gens à traverser les périodes difficiles. 

 

Quels sont tes modèles féminins ?

Parmi mes exemples féminins, il y a naturellement ma maman, qui a élevé quatre enfants créatifs avec amour et sagesse, en leur laissant la liberté d’être ce qu’ils sont aujourd’hui. 

Ma grand-mère maternelle, qui a été une des premières à recevoir la formation de cantor et est devenue une professeure de musique très respectée en son temps. C’était une femme forte et charismatique. Et Tarja Halonen – la première présidente de Finlande. 

 

Donne-nous trois mots/expressions que tu as envie de partager avec les autres  femmes à travers le monde :

Fais confiance à ta force intérieure. Peu importe d’où l’on vient ou ce qu’on a connu. Tout le monde a un passé. En t’aimant toi-même, tu contribues à faire de ce monde un meilleur endroit pour vivre. 

 

Minna Kivelä

Minna_Kivela.jpg

ÅLDER:  48
YRKE: Skådespelare
HEMSIDA: minnakivelä
INSTAGRAM: #minnakivel

 

Âge :  48
Profession : actrice
Site internet : minnakivelä
Instagram : @minnakivel

 

Pourquoi la Journée Internationale des Femmes est-elle importante pour toi ?

Les femmes sont importantes. L’égalité ne s’est pas vraiment améliorée à travers le monde, et ce n’est jamais un tort de le souligner. J’espère qu’un jour nous n’aurons plus besoin d’une Journée des femmes, et que chaque jour sera le jour de l’humanité, pour tous.

 

Qu’est-ce qu’une femme haute en couleurs selon toi ?  

Une femme qui suit son chemin et qui ne se préoccupe pas des avis négatifs des autres.

 

Dans quelle mesure penses-tu pouvoir être un exemple pour les autres  femmes ?

J’ai touché à tout, même à des domaines auxquelles certaines auraient renoncé par peur de faire des erreurs. Je me suis orientée vers un métier qui n’avait absolument rien à voir avec mon domaine de compétences. Je m’en suis toujours sortie, et j’y ai gagné des connaissances, de l’expérience et de l’amour-propre. Et je ne dois pas oublier de faire preuve d’auto-dérision !

 

Quels sont tes modèles féminins ?

Les femmes qui trouvent toujours une solution, quelle que soit la situation. On ne doit jamais baisser les bras !

 

Donne-nous trois mots/expressions que tu as envie de partager avec les autres  femmes à travers le monde :

L’estime de soi, le droit à l’autodétermination, l’amour.

 

Sarah Moss

womensday_ambassadors_landingapge_9.jpg

Âge : 41
Profession : Writer/ Professor
Site internet : sarahmoss.org

 

Pourquoi la Journée Internationale des Femmes est-elle importante pour toi ?

Parce qu’elle rappelle aux hommes et aux femmes le chemin parcouru en matière d’égalité et l’ampleur de ce qu’il reste à accomplir.

 

Qu’est-ce qu’une femme haute en couleurs selon toi ?

C’est quelqu’un qui est clairement heureuse d’être ce qu’elle est.

 

Dans quelle mesure penses-tu pouvoir être un exemple pour les autres femmes ?

Je ne suis pas sûre d’en être un ! C’est difficile de faire la différence entre succès et privilège.

 

Quels sont tes modèles féminins ?

Les femmes qui n’ont pas peur de décrire le monde tel qu’elles le voient.

 

Donne-nous trois mots/expressions que tu as envie de partager avec les autres  femmes à travers le monde :

Les femmes ont toujours travaillé.

 

^ Back to top